À props de nous

À props de nous

Fondation « Educatie achter buitenlandse tralies »

La fondation néerlandaise pour l’enseignement en détention à l’étranger « Educatie achter buitenlandse tralies » (Eabt) (« Enseignement derrière des barreaux étrangers ») est une organisation de bénévoles créée en 2004. Cette fondation assure avec succès l’enseignement à distance en langue néerlandaise à l’intention de détenus néerlandais incarcérés hors des Pays-Bas et elle encadre cet enseignement depuis les Pays-Bas.

L’enseignement est l’une des plus importantes composantes pour permettre de prévenir ou de limiter le risque de récidive du comportement délictueux.
La fondation Eabt collabore étroitement à cette fin avec l’Office international (Bureau Buitenland) du Service néerlandais de probation (Reclassering Nederland) et les ambassades et consulats néerlandais hors des Pays-Bas. Elle est également en contact étroit avec différents organismes et éditeurs de méthodes et d’instruments consacrés à l’enseignement.
Dans le monde entier, des directions d’établissements pénitentiaires et d’autorités judiciaires accordent leur approbation et leur collaboration à l’entrée de matériels didactiques de la fondation Eabt à l’intention de détenus néerlandais. La fondation reçoit régulièrement des compliments de la part d’autorités nationales néerlandaises et étrangères concernant cette forme de soutien aux détenus néerlandais.
Au cours de ces dernières années, en moyenne et par an, 200 Néerlandais placés en détention hors des Pays-Bas ont ainsi pu commencer une formation correspondant à leur niveau et à leurs capacités.

Contexte

Au-delà des frontières néerlandaises, répartis dans le monde entier, quelque 2 600 néerlandais au total sont détenus dans plus de 90 pays. Certains ne le sont « que » pour quelques semaines ou quelques mois ; d’autres, plus souvent, pour de nombreuses années et parfois même des dizaines d’années. À l’issue de leur peine privative de liberté, toutes ces personnes détenues rentrent aux Pays-Bas et doivent s’efforcer d’y reprendre le fil de leur existence ou parfois de lui donner une forme presque entièrement nouvelle.
Lors de leur détention hors des Pays-Bas, l’Office international du Service néerlandais de probation, en concertation avec l’ambassade néerlandaise locale, les encadre et les aide à préparer leur retour dans la société néerlandaise.
En vertu des dispositions prévues par l’Organisation des Nations Unies et le Conseil de l’Europe, les personnes placées en détention – tout comme les citoyens libres – ont droit à l’enseignement, à savoir un enseignement personnalisé qui correspond au niveau (d’enseignement), aux capacités, aux ambitions et aux perspectives d’avenir des détenus. Cela implique de proposer l’enseignement dans la langue que maîtrise la ou le détenu : la langue de sa patrie.

Concrètement, cela implique un enseignement dans la langue que parle la ou le détenu étranger, généralement sa langue maternelle.

Les autorités pénitentiaires sont responsables de l’application de ce droit dans la pratique. Cependant, dans la réalité, cela n’a lieu pour ainsi dire nulle part. Cette situation limite la préparation à la réinsertion sociale à l’issue de la peine d’emprisonnement. Il est par ailleurs presque impossible d’assurer un enseignement dans la langue maternelle de détenus de parfois plus de 40 nationalités dans un centre de détention.

Pour réussir à changer cette situation, une coopération intensive est nécessaire entre les autorités et les organisations de tous les pays (européens). Le pays d’origine devrait proposer un enseignement dans leur propre langue à ses ressortissants incarcérés à l’étranger. Malheureusement, cette coopération ne s’installe que difficilement et au compte-goutte.

Pour les Néerlandais détenus hors des Pays-Bas, la fondation « Enseignement derrière des barreaux étrangers », en collaboration avec les ministères néerlandais de la Justice et des Affaires étrangères et avec leur soutien, a pris elle-même l’initiative il y a 15 ans déjà et assure et encadre un enseignement par correspondance en langue néerlandaise. Ces efforts s’adressent bien entendu uniquement aux personnes intéressées et motivées pour améliorer ainsi, durant leur détention à l’étranger, leurs perspectives d’avenir et de participation à la société néerlandaise (de manière plus positive qu’avant leur arrestation et leur détention).

La méthode de travail de la fondation Eabt a ceci de particulier que la forme et la teneur des cours et de l’encadrement sont entièrement adaptées pour tenir compte des nombreuses restrictions liées à la détention des personnes suivant des études. Chaque pays, chaque centre de détention et chaque quartier applique des règles différentes concernant ce que les détenus sont autorisés à recevoir.

La fondation analyse ainsi par exemple au cas par cas si les matériels de cours peuvent comporter ou non des couvertures rigides, des classeurs à anneaux ou des supports audio ou vidéo (CD ou DVD), ou encore si les détenus sont autorisés à recevoir certains matériels tels que crayons (de couleur), gouache, compas, calculatrice, etc. Chaque lot de formation expédié par la fondation Eabt à une ou un détenu néerlandais hors des Pays-Bas est composé en fonction de sa situation spécifique. Étant donné que les détenus ont généralement très peu de moyens, des enveloppes « libre réponse » internationales sont jointes aux colis afin de permettre aux détenus de renvoyer sans frais d’affranchissement leurs travaux pour les faire corriger et évaluer.

Le suivi des travaux est lui aussi adapté à la situation des détenus à l’étranger, aucune forme d’encadrement n’étant présente sur place. Non seulement les travaux sont corrigés, mais la fondation fournit également des conseils d’étude ainsi qu’un soutien moral pour aider les détenus à persévérer dans ces conditions difficiles.

La fondation Eabt a ceci de particulier qu’elle ne fonctionne pas seule pour effectuer toutes ces activités, mais collabore étroitement avec différents organismes d’enseignement aux Pays-Bas, avec l’Office international du Service néerlandais de probation et avec les ambassades néerlandaises partout dans le monde. Ajoutons à cela que les directions et autorités pénitentiaires du monde entier accordent leur autorisation et leur coopération pour permettre l’envoi de matériels d’étude dans les centres de détention et les échanges de correspondances relatives aux travaux et corrections.

Ontwerp en realisatie Publiek

© 2022 Educatie achter buitenlandse tralies